Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de alaintourdumonde

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #etape

JEUDI 07 MARS :

Bon , voilà bien un nouveau rêve qui se réalise , je vous mets 

un petit mot dans mon petit cybercafé au centre du village car

ici tout fonctionne á petite vitesse surtout internet .

Tout d'abord j' ai réussi á mettre les photos de la route mendoza

santiago sur l' album mendoza : impossible á santiago j'ai

simplement réussi á vider ma clef usb en faisant une mauvaise

manipulation ....mais bon ....

 

Ce matin départ pour l'ile de Pâques , bon pour les accents  vous

repasserez car dans ce petit cyber café qui fait comme souvent 

épicerie  en même temps  je ne comprends pas tout ...

donc départ á 9h30 pour une arrivée á 15h30 mais en heure 

locale il est 13h30 je gagne deux heures ....

L'arrivée ce fait sous la pluie et la descente depuis l'avion 

jusqu'au hall de récupération des bagages nous permet

d'être bien trempé ...ensuite les bagages sont bien inspectés

par un chien ...c'est toujours assez impressionnant

chacun espérant ne pas se retrouver avec de la drogue

dans ses bagages ...

J'ai normalement un logement dans la pension chez

" Tita et lionel" mais c'est moi qui est réservé par 

internet . J ' avais choisi dans le guide du routard

cette petite pension : Tita est d'origine de l'ile de Paques

et Lionel est francais ...

 

Surprise Tita m'attends á l'aéroport avec un collier

de fleurs comme la coutume le veut ici ...

Très sympa on monte en sortant un peu du centre ville

par un chemin de terre pour se retrouver dans cette

petite pension entourée de belle végétation et de

fleurs mais Tita me dit que pour ce soir c'est complet

et que je vais dormir chez sa tante  un peu plus loin

mais que ce soir je reviens manger avec eux ici je suis

en demi pension et que demain j'ai ma chambre de nouveau

chez eux ...

C'est donc sous une belle pluie tropicale  que je descends 

avec mes bagages le petit chemin dégoulinant de boue

pour arriver dans un endroit charmant oú je trouve

une superbe chambre dans un beau jardin tropical .... mais les bagages

et moi sommes trempés ...

 

Tita et Lionel ont trois enfants dont une fille la plus grande 

qui a une petite fille et fait ses études á Santiago ...

un garçon qui possède le beau cheval blanc que 

j'ai apperçu dans le jardin et un autre enfant qui dort

fille ou garçon je ne sais pas encore ....

Lionel est guide , c'est donc avec lui que je dois

normalement découvrir l'ile á partir de demain....

voilá pour aujourd'hui , je vais voir si je peux ouvrir

mon ordinateur en remontant á ma " case " ...

 

Et bien oui j'ai la connexion donc je corrige un peu les accents

et je vais commencer à vous parler de l'ile de Pâques .

 

Située à 3700 km de Santiago et environ 4000 km de la

polynésie , l'ile porte le nom de " Rapa Nui " .

Nombreux furent ceux qui tentèrent d'en percer les mystères

et plus encore ceux qui échafaudèrent les hypothèses 

les plus extravagantes sur l'origine de son peuple ....

L'ile de Pâques et ses statues " moai " sont devenues un 

 cliché universel ...

 

Mais c'est aussi la plus éloignée de toute terre habitée , 

il y a à peine 30 ans , l'ile ne reçevait qu'un bataeu de guerre 

par an apportant vivres et matériel.

 

L'ile est surtout basée sur ses mystères et ses légendes .

 

L'ile fait 23 km de long et 12 km de large soit 173 km² .

Née des profondeurs de l'océan par une brèche de 

l'écorce terrestre elle a été constituée par trois volcans 

principaux le Polké , le  Ranau Kau et le Terevaka qui 

culmine à 511 m .

 

Voilà pour ce soir le reste après les excursions ....

maintenant je monte chez Tita et Lionel pour

le repas ....

 

VENDREDI 08 MARS : 

 

Je pense avoir énormément de chance car ce matin c'est 

un grand ciel bleu avec un beau soleil .

Dans la pension Tita et Lionel nous  sommes dix , un groupe de 

cinq jeunes internes en médecine qui sont en ce moment en 

polynésie et qui en profite pour visiter l' ile de pâques et une 

famille avec deux enfants ...

 

Nous sommes en demi pension avec excursions comprises 

une excursion d'une journée complète celle d'aujourd'hui 

absolument fantastique c'est difficile de faire mieux , les photos

sont superbes mais je ne pense pas pouvoir les mettre avant

 dimanche car aujourd'hui samedi nous avons regrouper

les deux excursions d'une demi journée dans la même 

journée et nous rentrons généralement assez tard le soir

pour nous mettre directement à table pour déguster les 

bons petits plats de Tita .... 

aujourd'hui pour moi c'est lundi , hier j'ai réussi á mettre

les photos : album ile de paques mais pas beaucoup de 

temps pour les explications qui viendront plus tard ....

ce soir départ pour la polynésie ....

 

En attendant le repas de ce soir chez Tita et Lionel , puis

 le transfert à l'aéroport je me mets à l'ombre sur la

terrasse , je n' ai plus la chambre d'autres arrivants sont là .....

Hier il a plut toute la journée et dans les iles c'est tout de 

suite des torrents de boue , pour moi j'ai de la chance 

d'avoir eu deux jours de beau pour les excursions et hier

celà m'a permis de mettre les photos au petit cyber café 

en ville ....

Ici les prix sont très chers , pourtant pas beaucoup de tourisme 

uniquement quelques petits hôtels et surtout des hébergements 

chez l'habitant comme moi.

Une petite rue centrale traverse la ville avec quelques petits 

restos et quelques boutiques , la poste où l'on peut faire 

tamponner son passeport avec un beau tampon de l'ile de 

Pâques ...., l'église puis on descend vers le port où il y a

des petits restos face à la mer mais on a voulu manger 

tous ensemble avec les jeunes et un repas avec entrée , plat

déssert , café et vin nous a couté un peu plus de 60 euros

par personne !!!!!

 

Bon mais rentrons dans le vif du sujet ... l'ile de Pâques 

a été formée par trois éruptions volcaniques qui se sont 

produites au fond de l'océan entre 3 000 000 et 750 000 ans 

en arrière donnant à l'ile sa forme triangulaire .

Sa constitution est entièrement  volcanique et est située sur une plaque

tectonique qui passe sous celle de nazca .

L'ile compte également 70 cônes mineurs qui confère à l'ile

un relièf ondulé interressant .

 

Maintenant on est a peu près sur que les premiers habitants 

viennent de la polynésie et même de l'asie ...

Les habitants des marquises et ceux de l'ile de Pâques 

se comprennent facilement ...

 

Au départ l'ile était couverte de palmiers , de plantes , 

d'oiseaux mais ce sont les hommes eux même qui ont diminués

toutes les ressources ....

 

Les statues : Moai 

   Le culte des ancêtres était commun à toute la polynésie 

ils croyaient que le "mana " énergie spirituelle des personnes

importantes continuait à exister après la mort avec la capacité

d'influer sur le cours des évènements bien parès leur décès .

Lorsque le chef de tribu ou l'un de ses membres importants 

décèdait on faisait sculpter une statue dans la carrière 

laquelle était ensuite transportée jusqu'au village correspondant

où elle était érigée   sur une plateforme  appelée " ahu "

la statue était dos à la mer , elle regardait le village pour le 

protéger ....

 

Les premiers européens : 

 un explorateur hollandais jacob Roggeveen arrive en 

1522 le 5 avril ce qui correspond à Pâques d'ou le nom de 

l'ile ...;

puis les espagnols en 1770 depuis le pérou puis james Cook

passa quatre ans plus tard mais ne resta pas 

 

C'est certainement l'arrivée des étrangers et de leurs 

richesses qui sont à l'origine de la rivalité entre les tribus et ne croyant 

de moins en moins dans le pouvoir des statues ils les ont renversées

C'est seulement en 1955 que des les premiers archéologues 

vont s'interresser aux sites ...;

 

traite des esclaves :

Le pérou avait aboli l'esclavage en 1850 et nécessitait de 

main d'oeuvre bon marché , c'est donc à l'ile de Pâques 

qu'ils vont se fournir ..réduisant la population à 111 habitants

en 1877 .

En 1883 le chili ayant mis en déroute le Pérou et la Bolivie

dans la guerre du pacifique veut agrandir son empire et 

annexe l'ile de Pâques en 1888  En 1903 une compagnie

obtint un bail de 25 ans sur l'ile et transforma l'ile en une 

gigantesque ferle d'élevage de moutons parquant 

les insulaires dans la réserve d' Hanga Roa 

Le contrat fut révoqué en 1953 et l'ile passa sous le 

controle de la marine chilienne .

C'est seulement en 1966 que les rapanui habitants de l'ile 

de Pâques deviennent des citoyens chiliens à part entière .

Mais seul les rapanui peuvent être propriétaires  de leurs terres et

seulement à Hanga Roa la petite ville c'est pourquoi on voit beaucoup de mariages mixtes !!!!!! et aucunes habitations sur l'ile ...;

 

En 1996 le parc national de Rapa Nui qui couvre 40 % du territoire

devient patrimoine de l'unesco .

 

Les sites : D'abord le site de Tahai près de la ville ce qui me permet 

de voir mes premiers " Moai " au lever du soleil le premier jour car

c'est tout près de chez Tita et Lionel ...

Trois plates formes : " ahu " 

ahu vai uri , ahu tahai et ahu ko te riku .

 

Ensuite avec Lionel notre guide on part vers le site d' Anakena

près de la plus belle plage de l'ile ...

Un peu farfelu mais très intéressant Lionel commence a se 

badigeonner de crème solaire tout en donnant les 

premières explications mais attention ilne faut pas 

l'interrompre ....

 

L'ahu nau nau se dresse majestueusement sur le sable 

avec cinq superbes " moai " 

 

Ensuite le site Te Pito Kura :

où l'on trouve le plus grand moai jamais érigé : 10 m environ

70 tonnes il est maintenant couché 

c'est sur ce site que l'on trouve ausi le " nombril du monde "

grosse pierre ronde très riche en fer qui perturbe les boussoles ...;

 

On parle souvent des "grandes oreilles " et " petites oreilles "

du à l'étirement du lobe de l'oreille de certaines tribus ...

 

Vient ensuite le site de l'ahu Tongariki le plus connu 

avec ses quinze " moai " avec à côté un grand " moai" 

appelé le " moai voyageur " 

 

Mais c'est certainement la carrière où sont abandonnés de 

nombreux " moai " le plus beau site appelé Rano Raraku .

C'est un site superbe où les têtes se détachent sur la montagne .

Gràce au beau temps je fais le plein de photos !!!!!

environ 397 "moai " à différents stades d'avancement 

les orbites et les yeux étaient taillés sur l'ahu final 

La statue est taillée sur le dos puis relevée pour faire 

les détails du dos ensuite plusieurs hypothèses de transport

pour aller jusqu' à ahu final : basculement , cordages etc ...;

 

vendredi le lendemain deux demi excursions :

la première pour voir le cratère du volcan Rano Kau assez  impressionnant 

face à la mer et le site d' Orongo village cérémonial où se déroulait la compétition de l' homme oiseau .

Majestueusement perché entre le bord du cratère et les falaises de 325 m qui 

plongent dans l'océan pacifique .

 

La compétition de l'homme oiseau :

 

Chaque septembre début du printemps dans l'hémisphère sud des volées de 

sternes viennent pondre leurs oeufs c'est le début de la 

compétition . 

Les tribus s'affrontent et les hommes importants s'installent dans le village 

d'orongo dans de petites maisons très basse avec de toutes petites 

ouvertures .

Chaque chef de tribu choisissait un " hopu manu " pour concourir en leur nom.

Les hopu manu sont de jeunes hommes qui se préparent toute l'année pour 

l'évènement .

L'heure venue les concurrents descendaient la falaise jusqu'à 

la mer et nageaient pour aller s'installer dans les grottes de l'ilot 

en attendant qu'une sterne veille bien pondre , le premier à 

ramener l'oeuf faisait alors des signes aux dignitaires 

restés à Orongo .

ensuite il de vait placé l'oeuf dans une sorte de bandeau ajusté autour de la tête et revenir en nageant sans l'endommager .

C'est alors que l'homme oiseau était désigné vainqueur .

La tribu du vainqueur tirait beaucoup d'avantages en obtenant un meilleur accès et un meilleur controle des ressources .

 

Un très beau film : Rapa Nui de kevin Costner en 1993 retrace

cette histoire .

Nous avons pu regarder tranquillement le film un soir chez Tita et Lionel .

 

Puis le site de l' ahu akahanga où l'on trouve 

beaucoup de vestiges archéologiques ...des " maisons bateaux " 

des fours etc  ...

la deuxième pour voir l' ahu hanga Te'e où 

l'on trouve de nombreuses coiffes et moai renversés ..; puis le site 

de Vinapu où l'on trouve des beaux exemples de maçonnerie 

comparés aux constructions des incas ...;

 

Le dernier site de l'ahu Akivi permet de voir sept supebes " Moai " 

à l'intérieur des terres et qui font face à la mer ..

 

Voilà un petit résumé car beaucoup de légendes et de mythes

se rajoutent à mes explications .et ce serait très long de vous expliquer

tout en détail .... 


Voir les commentaires

MARDI 05 MARS :  

 

Et bien me voilà de retour à Santiago au Chili .

 

J' avais beaucoup entendu parler de la route qui

relie Mendoza à Santiago à travers la cordillère et 

surtout du passage très difficile et très long de la

frontière et  bien je peux confirmer la route pour passer

la cordillère est magnifique... 

les montagnes rouges se découpent sur un beau ciel bleu

et pour la frontière c'est pire que ce qu'on peut imaginer

il y a une file pour les camions qui font la queue sur des km

et une pour les bus .

On attend d'abord son tour environ une demi heure puis

le bus se présente devant la salle d'immigration

il faut à peu près une heure pour passer la douanne 

puis on attend de nouveau environ une heure !!!

et le bus se présente devant la salle de controle des 

bagages , on se met en rang et on attend le passage

des bagages, quand sa valise se présente on doit

 venir l'ouvrir et tout est controlé !!!! ensuite on

se remet dans les rangs et on passe de nouveau 

au controle avec les bagages à main ....

Donc il faut bien comme j'avais souvent entendu 

plus de trois heures pour passer la douanne !!!

 

Mais ensuite la descente de la cordillère consiste

à faire la queue dans les camions dans une descente 

vertigineuse en lacets , on peut rester plus d'une

heure sans avancer ...donc il faut bien la journée

pour passer la cordillère et arriver à Santiago ... 

Voir les commentaires

SAMEDI 2 MARS : 

 

Me voilà arrivé à Mendoza ville fondée en 1561 au pied

de la cordillère des andes , c'est aujourd'hui la quatrème ville

du pays .

 

Elle s' amarre au carrefour de l' incroyable ruta 40 et ruta 7 .

De nombreux tremblements de terre n'ont laissé que de rares 

vestiges coloniaux . 

C'est une capitale viticole , entourée de nombreux vignobles 

celà en fait une ville assez bourgeoise .

Mon hôtel un peu en retrait du centre se trouve d'ailleurs

dans un quartier de belles maisons ...il est très calme et 

inspiré des tendances actuelles pour sa décoration , c'est un 

hôtel moderne doté d'une petite piscine au fond du jardin ...

 

En arrivant ce matin au terminal de bus j' en ai profité

pour prendre tout de suite mon billet de bus pour santiago

mardi prochain : départ 9H00 , il y a 7H00 de bus pour

traverser la cordillère jusqu'au Chili ,

dont 3H00 pour passer la frontière !!!!! 

 

Mais la surprise en arrivant aujourd'hui c'est que c'est

la fête et que toutes les rues du centre ville

sont bloquées pour le défilé de chars et de gauchos à 

cheval .... il y a beaucoup de monde , c'est aussi

l'élection de " miss vignobles 2013 " du coup 

il y a beaucoup d'ambiance 

 

Après avoir regardé le défilé , petit tour au centre ville

pour voir la place centrale " place de l'indépendance "

bordée d'arbres et ornée de bassins et de jets d'eau .

Un peu plus loin la " place san martin "t où

se trouve au centre une statue équestre de ....san martin ...

 

Passage par la rue piétonne " sarmiento " très animée

et remplie de nombreux cafés et restos , j'en profite

pour faire la pause déjeuner ...

ensuite passage par la " place d'espagne " où on 

distingue des décors en " azuélos " carrelages typiques ...

et des candélabres en fer forgé , un bassin mauresque , 

et une belle fresque en céramique relatant les épisodes 

de la découverte du nouveau monde .

 

Le soir repas tranquille dans la rue sarmiento où 

les restos sont les uns à côté des autres ...

 

DIMANCHE 03 MARS : 

 

Tout est fermé , il n'y a que les petits cafés de la rue 

piétonne qui sont ouverts . 

Journée repos ....

 

Petite parenthèse sur les caractéristiques des différents cépages

de la région :

 

Les rouges : le malbec se reconnait grâce à sa couleur

intense et ses tannins soyeux ,

le cabernet sauvignon donne des vins plus charpentés et le

syrah des vins plus épicés .

 

le tempranillo livre des vins structurés et fruités et le bonarda 

donne des vins aux aromes de fruits noirs .

 

Les blancs : le chardonnay se caractérise par des vins 

complexes et fins , frais et fruités . 

le sauvignon donne des vins d'apéro ......

 

photos : album mendoza 

 

LUNDI 04 MARS :  

 

Journée dégustation de vins : 

 

on part dans les vignobles en minibus , sept personnes 

trois californiens , deux australiens et un allemand ...

ici tout se fait en anglais , c'est un tourisme pour les

américains !!!

les vignobles se situent dans la région de " lujan de cuyo " où

se trouve les meilleurs vins ....

Départ à 9H00 pour arriver vers 10H00 à la 

première dégustation après une visite des chais etc ...

on commence par une coupe de champagne puis 

quatre vins ( un blanc et trois rouges ) 

   - Lagarde viognier

   - Lagarde cabernet franc

   - Lagarde guarda blend 

   - Priméras vinas Malbec 

 

dur dur !!! de se mettre à boire de si bon matin ...

 

deuxième dégustation : Pulenta Estate

quatre vins ( un blanc et trois rouges )

   - Flor sauvignon blanc

   - Pulenta estate merlot 

   - Gran pulenta malbec 

   - Gran pulenta cabernet franc 

 

les trois vins rouges font l'unanimité , ils sont très bon ....en plus 

on a un plateau de différents fromages avec , tout est parfait .

 

troisième dégustation : Bodéga Caelum

deux blancs et deux rouges bof !!!

 

  - Caelum chardonnay

  - Caelum   torrontès

  - Caelum cabernet

  - Nuvola dolce malbec , on dirait du porto ....

 

quatrième dégustation accompagnée d'un repas dans un cadre

magnifique :

 

les vins sont très bons , le service impécable et un repas 

digne d'un très grand restaurant .

 

deux entrées :

 

- small goat cheese truffle , dried chili peppers and greens 

 

bref une petite truffe de fromage surmontée de graines de poivre 

rouge , le tout dans une grande assiette très décorée 

le vin : yauquen torrontes ( blanc )

 

 

- roasted beet terrine on smoked butternut squash cream

 

bref !!!  une petite terrine de betterave , cuisine très moderne ...

mais très bon et très bien présenté ....

le vin : yauquen bonarda ( rouge )

 

un plat intermédiaire : 

 

- quarticolo cheese , crisp sausage and roasted carrots salad 

 

le tout dans une assiette transparente avec en dessous une

feuille qui reprend tous les ingrédiants de l'assiette avec de 

petits dessins explicatifs ....

le vin : ruca malen malbec 2006 

 

très bon vin , j' ai fait envoyer trois bouteilles !!!!

 

plat principal :

 

- grilled steak with potatoes , tomatoes and oignons 

rasted with rosemary , raisin chimichurri , black olives ,

and black pepper butter .

 

comme toujours en argentine la viande rouge est

succulente ...

 

le vin : ruca malen 2010 et kinien cabernet sauvignon 2008

 

le deuxième vin est bien meilleur donc trois bouteilles vont 

suivrent j'espère !!!!

 

déssert : - slices of seasonal fruits accompagned with

rasberry sorbet scended with black pepper .

 

et café .....

 

je rentre vers 18H30 à l' hôtel autant vous dire que ce soir 

je reste au calme et à l'eau !!!!!

 

demain bus pour santiago avec traversée de la cordillère .... 

 

 

Voir les commentaires

VENDREDI 1er MARS : 

 

Retour vers salta en traversant la " québrada de las conchas " ,

son nom vient du fait qu' il y a des millions d' années il y avait

la mer à cet endroit .

 

Nous allons faire de nombreux arrêts pour voir des sites

naturels dans cette belle vallée dont l'eau et le vent ont

façonné peu à peu des formes surréalistes dans les 

montagnes rouge et ocre ...

La route est goudronnée et le ciel bleu , il fait un temps 

magnifique .

 

On commence par " los castillos " gigantesques chateaux 

de roche posés sur le lit du rio 

puis " les ventanas " sorte d' accordéon de terre rouge et ocre 

percé de fenètres .

 

Ensuite un rocher en forme d' obélisque suivi de 

" la casa de los loros " où nichent de nombreux oiseaux .

Après on s' arrète voir un rocher en forme de crapaud " el sapo "

 

Au niveau des trois croix de bois on a un beau point de vue 

sur la vallée en escaladant la petite dune de terre rouge ...

 

Dernier arrêt pour voir l' amphythéatre et " la gargantua del diablo "

immenses failles dans la montagne .

 

La route continue ensuite dans la vallée , on s'arrète pour 

une pause café , gateau ...à " coronel Moldès " petite 

bourgade toute simple .

 

Petit détour pour voir un lac " diqué del corral " où se pratique 

de nombreuses activités nautiques et du saut à l'élastique .

 

C'est l'heure de " l' almuerzo " déjeuner dans un petit resto

à " el carril " en compagnie de la copine de Martin le guide .

C'est vendredi saint et ici on respecte la tradition

les " empénadas " sont au fromage avec une petite salade...

 

Retour tranquille jusqu' à Salta , on s'arrète voir la " dodge 200 "

une vieille voiture du grand père de Martin qui lui a donné 

reste plus qu'à la remettre en état !!! 

 

C'est l'heure d'aller au treminal de bus mais j'ai failli raté

le bus car on n'attendait pas au bon endroit ....

je monte dans le bus à 15H45 pour un départ à 15H45 !!!!

Ouf !!!

 

Il faut plus de 18H30 pour rejoindre Mendoza , j'arrive 

le lendemain vers 10H30 .

Dans le bus couchette on a d'abord le thé puis un repas 

mieux que dans l'avion et un petit déjeuner .....

Petite animation , un jeu de bingo , je suis à l'étage

supérieur du bus , il n' y a que trois touristes et le 

reste ce sont des argentins , celà met un peu

d'ambiance , je suis le premier à n'avoir plus 

qu'un numéro à sortir pour gagner une bouteille de vin

mais malheureusement le numéro 19 ne va jamais 

sortir ....

Projection aussi d' un film et d' un film  de concerts de musique de films .... 

 

photos : québradas de las conchas  

Voir les commentaires

MERCREDI 27 FEVRIER :

 

Le  soir dernière soirée á Salta , comme toujours

en argentine au début du repas on vous sert des

" amuses gueules " généralement deux sauces

un peu épicées oú aussi en fonction de la région

des gros   "haricots " délicieux . Et ce soir en plus

á la fin du repas un petit verre de digestif ....

 

Aujourd' hui on prends la route pour Cayafate , 

c' est toujours la " ruta 40 " fameuse route mythique

qui traverse l' argentine du nord au sud , les panneaux

indiquent le nombre de km qu'il reste pour arriver á Ushuaia

ici plus de 4000 km mais je ne pensais pas que cette 

fameuse route pouvait etre une simple piste ....

 

Cette piste magnifique entourée de montagnes arides

de cactus donne l'impression d' un paysage de film ....

cette vallée borde le rio Calchaqui : elle s'appelle

la " québrada de las flèchas " en raison des formations

rocheuses pareilles á d' énormes pointes de flèches 

préhistoriques sorties de terre ... 

Superbe chaine de montagne rouge brique .

 

On trouve des vignobles au fur et á mesure qu'on 

se rapproche de Cayafate .

 

Adossée aux contreforts de la cordillère á 1660 m 

d' altitude entourée de vignobles , Cayafate est

une petite bourgade paisible .

L'hotel est situé tout près de la place centrale où

se trouve de nombreuses terrasses de café , restos et

de nombreuses boutiques pour touristes ....

 

La ville est fière de son style colonial espagnol

et ses vins .

La place ornée de palmiers , poivriers le tout sur

fond de montagne est très agréable .

 

On peut voir des gauchos á cheval en pantalons bouffants

( bombachas ) , larges chapeaux , cravaches , ceinturons,

qui perpétuent le mythe des gauchos d' argentine .

 

On commence par la visite d'une bodéga dans les vignes 

avec dégustation de vin blanc et rouge ...

Ce sont des vins complexes , trés floraux á boire 

dans l'année ...

Les plus connus sont ceux de Don David de michel Torino

( torrontès , chardonnay et cabernet ) 

 

L' après midi on part visiter les ruines de Quimés 

située en dehors de la ville dans la vallée de Tucuman .

Ces ruines sont situées dans un paysage de cactus et je

m' amuse á prendre quelques photos avec le retardateur ...

 

La tribu indigéne Quilmès s'installe dans cette région et

résiste á l'invasion des incas mais est exterminée par

les espagnols en 1667 ... certains vont fuir á pied 

jusqu'á Buénos Airès à 1500 km .

 

jeudi 28 fevrier :

 

Journée  libre á Cayafate ce qui me permet dans 

un petit cyber café car je n'ai pas internet á l'hotel

de faire l' album cayafate et de vous écrire cette page ....

 

Demain retour direct à Salta pour prendre le bus pour

Mendoza à 15h45 .

Bus de nuit j'arrive samedi ....


Voir les commentaires

MARDI 26 FEVRIER :

 

Départ ce matin à travers les vallées Calchaquies 

au sud de Salta , le temps est couvert et en sortant de Salta 

nous devons prendre une déviation à cause des innondations .

Nous nous arrètons dans le village de Chicoana à la 

patisserie que j'avais bien aimé la semaine dernière 

pour prendre un petit déjeuner .

 

Ensuite nous repartons à travers la vallée de Lerma

 et des petits villages qui jalonnent la vallée puis 

découverte de la québrada de Escoipé .

Nous montons à travers les nuages jusqu'à 3457 m 

à la piédra de molinos puis nous redescendons 

et trouvons le soleil pour rentrer dans le parc national

" los cardones " du nom des cactus.

 

C'est une vallée magnifique qui nous mènent jusqu'au

village de Cachi enclavé à l'ouest de la vallée 

sur le versant oriental du névado de cachi 6720 m sommet

enneigé ...

La ville est perchée à 2280 m d'altitude età 157 km de Salta

Cette ville est constituée de constructions blanches , de

maisons  de brique , et de vestiges coloniaux du XVIII  ème siècle

La place est très agréable plantée de poivriers , d'eucalyptus , de pins ,

et de palmiers et c'est à l'ombre dans un petit café autour de la place

 que nous déjeunons tranquille ...

C'est une étape apaisante .  

 

Sur la place une église de style colonial , avec un toit en cactus .

 

Ensuite nous reprenons la route et nous arrètons visiter

un atelier  de tissage de panchos   .

 

En fin d'après midi nous arrivons à Molinos petit village

 avec des rues en terre battue et c'est devant la petite

église de San pédro de Nolasco que se trouve l'hôtel

dans une ancienne hacienda , demeure du XVIII 7me siècle

dernière résidence du gouverneur de salta du temps 

de la colonie espagnole .

C' est dans le patio, que je vous écrit aujourd'hui .    

Voir les commentaires

DIMANCHE 24 FEVRIER : 

 

Départ depuis Tilcara pour "pucara de Tilcara " , situé sur 

une colline à la sortie du village après avoir traversé un pont

de fer et bois on arrive à la forteresse d'époque précolombienne

avec un ensemble d'habitations en pierre avec des ruelles 

en labyrinthe .

Les poutres des maisons sont en bois de cactus et les toits en 

pierre couverts d'une sorte de torchis .

Ce site domine les montagnes colorées et permet une superbe 

balade à travers les cactus .

 

Ensuite nous revenons au centre de Tilcara sur la place où

se trouve le musée archéologique qui permet de suivre 

l'évolution de la culture populaire de cette région .

Nombreux vases mortuaires , bijoux , instruments pour 

inhaler des plantes halucinogènes, parures , os sculptés ,

etc ...

 

Après un petit tour de la place et de son artisanat local ,

nous prenons la route pour Humahuaca qui se trouve

à 3000 m d'altitude ., par une belle route goudronnée ...  

 

Le long de cette route se trouve la québrada humahuaca

belle formation  colorée dans la montagne .

 

Ce bourg a conservé ses ruelles pavées , ses maisons en

pisé . Les enfants ont le visage tanné par le vent et le soleil .

Il fait très chaud avec un magnifique ciel bleu ...

 

Cet un village fondé  au XVI ème siècle et fortement influencé 

par la cultute inca .

La place centrale toute pavée et avec de grands poivriers 

permet d'attendre tranquillement devant le " cabildo " c'est à dire

la mairie , l'heure de midi à laquelle un automate à 

l'effigie de San Francisco Solano bénit la ville tous les jours ., sous

l'horloge de la tour de style colonial .

 

Sur la place se trouve l'église de la candélaria construite 

en 1642 . 

A côté en haut de quelques marches se trouve le monument

de l'indépendance .

 

Petit repas , salade , empénadas dans un petit resto du

village avec des musiciens et de la musique andine ... 

 

Ensuite nous prenons la route pour aller vers Iruya .

situé à environ 75 km au nord à l'écart de la ruta 9 .

Après 20 km de route goudronnée nous tournons 

à droite pour prendre une piste de montagne qui grimpe

et qui descend ensuite dans la vallée où se trouve 

le village d'Iruya .

 

Comment parler de ce village " du bout du monde "

comme le dit le guide du routard ...

Pour y arriver il faut absolument un 4X4 pour passer 

les rios . 

Le chemin est dur mais les paysages en valent la peine ,

gorges, montagnes colorées .

C'est à couper le souffle , en plus de l'altitude quand 

on voit la piste qui serpente en mille lacets sur la 

descente on n'ose imaginer qu'on va passer là ...

 

Puis au fond de la vallée on voit surgir une improbable

église et quelques maisons accrochées à une falaise .

C'est Iruya fondé en 1752 . 

 

Mais pour y arriver il faut traverser deux fois la rivière

Au deuxième passage le bus local qui assure la liaison

vers Humahuaca est immobilisé , enlisé dans la rivière...

Un tracteur va venir amméliorer le passage ...

Ouf , nous passons .

 

Arrivé à Iruya , l'hôtel se trouve en haut du village , il

faut monter des venelles pavées pour y arriver ...

La vue est magnifique depuis la terrasse et aussi 

de ma chambre mais pas d'internet pour les photos 

seulement pour le texte ...

Son architecture restectant les matériaux de la région

son emplacement invite à la tranquillité .

 

Iruya  fait parti de ces peuples où la foi religieuse

et la culture ancestrale représentent une part 

essentielle de la vie quotidienne .

 

Après être descendu voir l'église et remonté 

une bonne douche est nécessaire ...ensuite 

assis face à  la montagne j'ai pu vous mettre

le commentaire du jour .... 

 

LUNDI 25 FEVRIER : 

 

Nous prenons la route pour revenir à Salta par un grand soleil.

C'est la même route ( piste ) qui repasse à 4000 m

en passant devant la " virgen del camino " c'est à dire

la vierge qui protège les personnes qui prennent 

cette route , on s'arrète et le guide / chauffeur remercie

la vierge ... ouf !!! 

 

Puis on reprend la route goudronnée en s'arrètant 

au tropique du capricorne où se trouve un monument

qui marque cette ligne ...

 

Ensuite on va prendre une nouvelle route qui longe 

plusieurs lacs et traverse une belle fôret mais le temps 

est pluvieux dans cette partie et dans le brouillard ...

On s'arrète manger au bord d'un lac du poisson avant

de regagner Salta vers 16H00 .

 

Celà me permet d'aller mettre toutes les photos et de 

finir les albums tilcara et iruya .

En sortant de mon petit cyber café je repasse devant

la cathédrale à l'heure de la messe qui a lieu tous

les jours et bien il n' y a pas assez de places assises 

il y a du monde debout .... certainement plus de mille 

personnes ....le futur pape peut venir en amérique du sud ...

 

Demain départ pour trois jours au sud de Salta avec

le même guide / chauffeur , le quatrième jour  on revient

à Salta mais pour prendre directement un bus pour

Mendoza à 15H45 ( je pense plus de 15 heures de bus !!! ) 

j'arrive le lendemain ( bus couchette ) 

Voir les commentaires

JEUDI 21 FEVRIER : 

 

Ce matin je me réveille avec un grand ciel bleu ,

j' en profite pour rester á la piscine . 

A midi pour le repas j' ai droit á des " humitas "

spécialité de l'argentine , c'est de la pate de mais 

comme de la purée cuisinée avec oignons , viande etc ... 

enrobée dans des feuilles de mais qui sont cuites á la vapeur

c' est très bon ...

 

Ensuite transfert à Salta , dans un hotel situé près

du centre historique , près du couvent San Bernardo

Il fait beau , c'est une ville située à 1200 m  d'altitude

C'est une trés belle ville coloniale avec une jolie place

oú se trouve la cathédrale et plein de terrasses de cafés ,

restos , boutiques etc ...

On peut enfin prendre son temps et prendre un petit café

en terrasse ...

je décide d'envoyer un colis mais c'ets uniquement le matin

de 9h00 á 11h00 avec controle de douanne et paquet

ouvert avant l'envoi , on verra demain ...

Je visite la ville , cathédrale du XIX  ème siècle richement décorée

avec un autel baroque et trés doré , bel icone de la vierge en larmes et

en entrant sur la gauche le tombeau du général Guemes ....

 

La place " 9 de julio " , avec ses grands palmiers , ses cireurs

de chaussures, ses magnolias en fleur , entourée de belles

 terrasses de café

De lá part des rues piétonnes très animées ...

 

Pas loin l'église et couvent San Francisco, qu'on peut voir de loin

avec ses couleurs rouge et ocre et sa trés grande tour ...

 

plus prèt de mon hotel , le couvent San Bernardo . Il y a

toujours des carmélites à l' intérieur ...

Batiment blanc plus austère avec les montagnes au fond ...

 

Le soir bon repas dans un resto du guide du routard

le " doña Salta " : un gros pavé de viande ....

 

Je suis á jour des photos : album chicoana et salta

 

VENDREDI 22 FEVRIER : 

 

Me voilá parti avec mon colis á la poste de salta

pas trop de monde c'est bien , la dame avec un grand sourire

me reconnait et me fait passer dans la salle de douanne 

aprés un bon controle et de nombreux papiers , photocopie

du passeport etc ... mon colis est envoyé ....

 

En arrivant au centre ville , sur la place il y a un beau défilé

militaire avec les officiels assis dans une petite tribune ....

 

Ensuite je suis dans un cyber café oú je viens de mettre

á jour le blog ...

 

Demain commence un circuit de quelques jours pour visiter la région et ensuite prendre un bus pour Mendosa ...puis Santiago pour rejoindre

l' ile de Paques ...

 

Ici tout s'arrète à 13H00 et reprends à 17H00 .

je ressors donc vers 17H00 pour faire un tour en ville , vers 18H00

je rentre refaire un tour dans la cathédrale pour regarder

toutes ses personnes qui prient ...c'est incroyable en 

amérique latine comme la foi catholique est très présente

vers 18H30 la cathédrale commence a se remplir , du coup

je décide de rester écouter la messe , la cathédrale est pleine 

ce qui est frappant c'est le respect des rites anciens qu'on

ne pratique plus chez nous , s'agenouiller , les mains retournées 

au moment du notre père , ensuite tout le monde se sert la main

et s'embrasse etc ...mais le plus surprenant pour moi hier 

soir c'est ensuite la procession à l'extérieur du chemin de croix 

pendant plus d'une heure autour de la place avec des chants 

religieux retransmis dans toute la place ...

 

Celà correspond au vendredi saint 40 jours avant Paques ...

 

Voir les commentaires

SAMEDI 23 FEVRIER : 

 

Ce matin je prends connaissance de mon guide " martin " 

avec qui je vais visiter la région au nord de Salta puis au sud .

 

Il est sympa et parle beaucoup me donnant plein d' explications .

nous commencons  par nous arreter dans un petit magasin 

pour prendre de l'eau et une poche de feuilles de coca ...

et oui me voilà reparti pour l'altitude ...

Nous partons au nord de Salta dans une région qui présente

 un micro climat : ciel bleu , chaleur et soleil  ...parfais !!!

 

nous sommes très vite sur une piste car la route normale 

a été détruite par les innondations comme la ligne de chemin de fer

la route du train des nuages que nous longeons ainsi que le rio Torro .

 

c'est un paysage de viaducs que nous montons en altitude 

commençant à voir les cactus dont la variété " cardon " contient 

du bois qui sert à l'artisanat local ...ces cactus poussent entre

1200 et 3500 m d'altitude ensuite ils disparaissent ...

pour moi celà ressemble vraiment aux paysages qu' on voit 

dans les livres , c'est magnifique  .

 

le guide m'explique comment mettre cinq feuilles de coca 

dans le creux de la joue à l'intérieur de la bouche ...et de le garder

sans mastiquer ...

 

nous allons renouveler l'expérience plusieurs fois dans la journée 

avec succès  car je n'ai pas le mal d'altitude mais je " plane " un peu

 

Après avoir passé le village de Tastil où nous achetons des empénadas

pour le picnic de midi enfin ... 15H30 ...au bord des salines 

 

mais nous passons d'abord par San Antonio de las Cobrès qui 

s'élève dans une cavité désertique .

On peut voir la gare où reste des locomotives ...

Ses habitants sont des employés des mines de borax , lithium ,

et des gazoducs ..

 

nous passons à plus de 3800 M pour redescendre un peu

 vers les salines  qui s'étendent au dessus de Purmamarca

sur 40 à 50 km de large c'est du sel non iodé 

 

sur la route nous nous arrètons pour donner des offrandes 

à la Pachamama une statue de la  vierge sur le bord de la route

nous lui donnons quelques feuilles de coca ...pour faire une bonne route ..

 

après un passage à 4200 m nous arrivons à Purmamarca après un épisode

assez commique où j' ai voulu faire un arrêt " banos " c'est à dire " pipi"

dans la nature mais je me suis fait attaquer par des lamas qui ne m'ont

pas lacher jusqu'à  la voiture ..

 

Mais le côté sympa c'est qu'on retrouve tout au long de la route

des lamas et des vigognes ....

 

A un moment le soleil est entouré d'un bel arc en ciel qui fait un cercle 

mais la photo ne rend pas très bien ...

 

Mais revenons au village de Purmamarca , joli village de maisons de pisé

et bois de cactus adossés à une montagne qu'on appelle

la montagne des sept couleurs du aux différentes tonalités

de minéraux , c'est superbe 

la place du village est envahie de marchands d'artisanat local ..

 

nous reprenons la route pour Tilcara en passant devant un endroit

qui s'appelle la palette du peintre étonnantes variations de couleurs sur

la roche désertique .

Tilcara est situé à 2465 m d' altitude  , considérée comme la capitale 

archéologique du nord de l'argentine . nous allons la visiter demain

en attendant je suis dans une posada de charme cernée de collines

colorées , d'arbres centenaires , de fleurs , ...

qui utilise les matériaux de la région , adobe  toit de canne recouverte

 de boue  pour l'isolation thermique ..

 

je décide d'aller manger au centre ville petite place sympa

remplie de "hyppies " . Je trouve un petit resto sympa

où je mange de la viande de lama et du fromage de chevre avec du

miel de canne à sucre et en écoutant des musiciens interprétant

de la musique andine ....voilà une belle journée.bien remplie !!!!

 

photos : album tilcara 

Voir les commentaires

MARDI 19 FEVRIER : 

 

Après une nuit passée à Buénos airès , ce matin j'ai pris l'avion

pour Salta . 2H30 de vol pour arriver dans le nord de l 'argentine

 et continuer mon voyage comme prévu à partir de jeudi à Salta .

 

En attendant à cause du changement de vol j'ai deux jours d'avance 

et Anne de " la route des voyages " mon agence de voyage à

Bordeaux m'a conseillée d'aller me reposer dans un hôtel

à 45 km de Salta dans un petit village nommé Chicoana  .

 

C'est un jeune couple mais pas encore marié qui tient cet hôtel spa 

en plein dans un village dans une région de culture de tabac .

Dans le village je retrouve mes gauchos à cheval et une 

ambiance très tranquille , sur la place une patisserie et quelques

tables dehors . Je rentre et découvre des tas de petits gateaux qui

sortent directement du four , la patronne me propose le journal 

du jour et me voilà installé sur la place avec un bon jus d'orange 

et plein de petits gateaux ...tout ça au milieu du village où je vois 

passer les gens à cheval , réparer le fer d'un cheval etc ...

Je retrouve une ambiance que j'aime bien ...

 

A l'angle du village cet hôtel un peu insolite car très chic avec un 

beau jardin et quelques chambres autour ...il y a aussi un spa mais 

on peut aussi faire du cheval et une excursion pour visiter 

une fabrique du tabac , des cours de cuisine etc ...

 

Cet hôtel est tenu par un jeune couple , c'est lui qui est venu 

me chercher à Salta à l'aéroport . Ensuite je fais connaissance 

de sa femme et de belle mère . 

 

En fin d'après midi voyant que je comprends l'espagnol je suis 

convié à boire un verre , toute contente la belle mère ( divorcée ) 

me raconte sa vie et nous voilà parti dans une grande discussion.

J'apprends que le jeune à un grand père très connu comme 

écrivain mais je n' ai pas retenu encore le nom , et qui est aussi 

propriétaire d'un grand domaine de tabac , du coup à la place 

de l'excursion normale , toute cette petite famille me propose

de partir demain chez le grand père et de connaitre cette 

grande propriété située à 50 km ...

La belle mère habite Buénos airès et est venue passer

quelques jours pour voir sa fille ...

Divorcée j'apprends qu'il y a aussi de son côté une ascendance 

avec la famille royale d'espagne ... bref on se demande ce

que vient faire faire cet hôtel en plein milieu des champs de tabac ...

mais bon c'est amusant ...et ça me change complètement 

de la Bolivie et de l'Equateur !!!! 

 

En plus il y a une "lavandéria " , je peut en profiter pour donner 

du linge à laver ....très interessant n'est ce pas mais c'est ça aussi

la vie d'un " routard " pendant neuf mois , réparer les appareils photos, 

laver le linge , se couper les cheveux , se couper les ongles de pieds

très important quand on marche beaucoup !!! et oui , bref une petite 

halte de remise à niveau et si je peut envoyer de nouveau un colis 

avec les achats de bolivie et équateur ....mais sur ma petite place du village

j'ai déjà trouvé le papier et le scotch pour faire le colis , reste à trouver

un carton , j'ai demandé à ma petite famille on verra bien ...qui pour

l'instant est partie me préparer mon diner ....

 

Voilà quelques nouvelles un peu différentes  , par contre il y a

beaucoup de moustiques et je vais rentrer à l'intérieur ...

 

MERCREDI 20 FEVRIER : 

 

Bon pour le carton , j'ai trouvé mais aujourd' hui la poste est fermée

 

Ce matin ,après une bonne nuit et un bon petit déjeuner un

"gaucho " vient me chercher pour faire du cheval ...

à 2,5 km en dehors de la ville je me retrouve dans mon élément

je crois que le cheval est une révélation pour moi dans ce 

voyage ....

A peine arrivé je m'installe dehors tranquille avec un couple d'allemands 

avec un petit café , l'endroit est superbe , plein de chevaux ...

j'ai le droit à la visite des écuries pour voir les selles en peau

de vache ...   il est 10H00 du matin , me voilà sur mon cheval après

avoir mis des jambières pour protéger la bas du pantalon ..

Nous voilà parti pour 4H00 de balade incroyable à travers les champs

de tabac et remontant une rivière pendant plus d'une demi heure

en revenant et en descendant du cheval je marche un peu

avec les jambes écartées ...mais c'est génial ...

Ensuite on a le droit à un verre de vin rouge puis je repars

avec un peu de regret vers mon cadre un peu plus sophistiqué mais

très sympa

 

Vers 15H00 repas , petite salade avec des " empénadas " maison

toujours aussi bon puis départ pour visiter une "finca " c'est à dire

l'endroit où l'on récolte le tabac .

En fait comme prévu je vais dans la proprété idu grand père 

du jeune qui l'hôtel ..maintenant le grand père " bernardo Frias "

est décèdé et le domaine sert uniquement de résidence 

secondaire . J'ai le droit à la visite de l'intérieur . Des meubles

magnifiques , tableaux etc ...dont beaucoup figurent dans un beau

livre qu'il me montre ...belle bibliothèque avec des livres anciens ..

Comme toujours à cette époque on donne une partie des maisons 

du domaine pour construire une école qui porte le nom du 

grand père...le jardin , les arbres la rivière qui traverse le domaine 

tout est magnifique et bien entretenu !!!

 

Mais le domaine , cest aussi 350 hectares de champs de tabac

ramassé encore manuellement .

Après avoir fait le tour des champs on arrive vers les séchoirs ,

les endroits où on trie les feuilles etc ...ici vivent une vingtaine

de personnes qui travaillent en permanence , certains jours et nuits

se relayant pour alimenter les fours qui chauffent les pièces

où l'on sèche les feuilles de tabac ( environ 70 degrés )

Le travail à l'air très rude et quand on rentre dans les endroits où ces gens travaillent avec le jeune on voit le respect incroyable .qui règne

lors de son passage ...

Ces personnes vivent là avec leurs familles , ils ont chacun

une petite maison avec un potager , un four pour faire le pain etc ..

et des animaux : vaches cochons poules etc ...

Il y a évidemment aussi une petite chapelle ...

 

Voilà l'argentine  c'est aussi çà , de grands propriétaires terriens

très riches et ceux qu'on voit sur la place du village  et dans ces propriétés

qui travaillent pour eux ...

 

J' ai voulu commencer un album mais la vitesse est trop lente 

je vous informe quand il est prêt ...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Le blog de alaintourdumonde

tour du monde , de Rio à Livingstone.

Pages

Hébergé par Overblog