Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de alaintourdumonde

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #etape

LUNDI 28 JANVIER :

 

Départ de Sucré ce matin en avion à 11H00 avec " amaszonas "

un tout petit avion , arrivée à 11H30 à peine le temps de boire

une boisson ....

 

Arrivée à Santa Cruz , 450 m d'altitude dans la plaine et une 

chaleur de plus de 30 degrés ..

.

Je suis dans un grand hôtel en plein centre ville à côté de la place

centrale et de la cathédrale sul monument à voir.

Mais demain je pars pour trois jours d'excursions dans la région 

pour voir des missions jésuites ..je ne sais pas si j'aurai internet !!!

 

Je vais aller faire un tour en ville , manger une salade , en bermuda !!!

et revenir à l'hôtel où il y a une piscine ça va faire du bien ....

 

Après deux bonnes heures de piscine je ressors pour aller manger

une glace avec un grand verre de jus d'orange vers 18H00 , ici

c'est l'ambiance espagnole ...

 

La Bolivie est vraiment un pays de contrastes importants,

Après l'altiplano, l'altitude, la neige, grèle , pluie et même

innondation du salar d'uyuni. Les femmes aux jupons colorés et ses

touristes " jeunes routards au look 68tard machant des feuilles de coca "

 

on passe ensuite à Potosi , la région des mineurs et son atmoshère

de Germinal

 

puis on commence à descendre entre 2600 et 3000 m pour

arriver dans une petite ville coloniale à l'atmosphère " chic" : Sucré

 

et aujourd'hui je me retrouve à Santa Cruz, dans une atmosphère

entre l'Espagne pour sa chaleur , ses horaires les gens qui viennent

s'assoir sur la place à partir de 18H00   , tous ses patios , jardins ...

où l'on mange des glaces

 

puis une atmosphère " Tanger "  un peu

"  chaude " avec quelques "filles ..." dans les rues et les bars où

l'on fume un narguilé qui ne sent pas que l'eau parfumée à

la pomme...., des jeunes "branchés " qui boivent , fument avec

 le portable allumé en permanence ...dans des restos " jardins "

à ciel ouvert ( il fait encore plus de 30 degrés ) , l'happy hour 

de 21H00 marche bien ...deux apéros pour le prix d'un ...

 

tout ça mélangé avec des tables où l'on peut déguster 

un délicieux foie gras avec un verre de vin blanc bolivien.

 

En tout cas ce petit foie gras servi avec de la confiture de

cerise m'a permis de fêter dignement mes quatre mois

de voyage ... 

 

Voir les commentaires

VENDREDI 25 JANVIER : 

 

Ouah !!! alors là je peux vous dire que ça fait du bien , me voilà

à Sucré à 2790 m d'altitude à l'hôtel " su merced " dans le centre

historique , c'est une belle demeure du 18 ème siècle magnifique 

ma chambre comporte un petit balcon en bois et donne sur un patio 

avec plein de géraniums ...et je viens de faire un tour en ville ,

nichée dans une vallée entourée de montagnes basses Sucré

jouit d'un climat doux et agréable avec un peu de pluie quand même !!!

quand je suis arrivé mais un beau soleil quand je suis sorti faire un

tour;

 

Siège de la cour suprème , c'est la Capitale historique du pays.

Afin de préserver son son patrimoine colonial, la ville a pris des

mesures de protection et de restauration de son capital historique.

Elle est considérée comme la plus belle ville de Bolivie.

C'est aussi une ville de musées d'art et le soir venu il y a 

beaucoup de restaurants et cafés .

 

Pas loin de la place " plaza 25 de Mayo " je suis tombé sur

une petite patisserie café tenue par un français qui fait 

un petit gateau au chocolat " volcan de chocolaté " avec 

un "zumo de naranja " jus d'orange pressé je peux vous 

dire que ça fait du bien.

 

Je suis donc parti à 12H55 pour un départ prévu à 13H00

ici il ne faut pas être en retard avec un bus où je suis 

le seul touriste assis à côté d'une petite " mamie bolivienne "

adorable qui m'a alimenté de sucreries et de petites histoires

pendanr tout le trajet ...

Bonne route goudronnée à travers la montagne qui arrive

au bout de trois heures à Sucré .

 

Je suis allé récupéré auprès de l'agence de tourisme local

qui représente mon agence " la route des voyages " 

mon billet d' avion sucré / santa cruz et santa cruz / la paz

que ja n'avais pas encore et j' en ai profité pour prendre 

l'excursion pour le marché de Tarabuco qui a lieu

le dimanche à environ 60 km de Sucré et qui est célèbre

dans toute la Bolivie . Pour cette occasion les indiens

Yamparas et Tarabucos descendent des villages en tenues 

très colorées pour venir au marché ...

 

Sucré a été fondée en 1559  pour abriter le siège de la 

" Réal Audiencia de Charcas "  , le plus haut tribunal de la

couronne espagnole créé par le roi Philippe II d'espagne

en 1559;

Charcas était un territoire où se trouve Sucré qui appartenait

à l'époque jusqu'en 1776 à la vice royauté du pérou .

Ce tribunal avait entre autre la juridiction de l'exploitation

des mines ...

 

Sucré depuis l'élection de Morales revendique avec santa Cruz 

son rôle de capitale et concentre l'opposition du gouvernement

de gauche .

Elle est incrite au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1991 . 

 

Voilà pour ce soir je veins de faire un petit tour de l'hôtel

avant qui fasse nuit car en haut il y a un petit patio

qui domine toute la ville et j' en profite pour reprendre 

des photos du patio intérieur magnifiqement décoré où

vous pouvez voir le petit balcon en bois qui correspond 

à ma chambre .

 

je dois aussi remercié tous ceux qui ont regardés le blog hier 

au nombre de 46 !!!! 

attention si on passe les 50 il y a champagne !!!! à mon retour...

vous remarquerez que sur les photos ( album sucré ) qu' aux

sorties de chaque ville il y a un péage avec des vendeurs de

fruits ...il faut payer pour aller à la grande ville suivante.

En descendant dans la vallée on peut remarquer que la campagne

est plus verte et qu' on trouve plus de cultures ...

la photo 149 représente l' ambassade de France .

Dommage aussi qu' il y ait autant de fils électriques pour les 

photos des monuments c' est pas toujours facile .

 

je viens d'aller manger en ville un bon " filet mignon " et un petit

verre de vin rouge ¡¡¡ et une soupe de légumes . En plus on avait

le droit à un buffet de hors d'oeuvres en attendant ...

 

  samedi 26 janvier : 

 

Aujourd'hui après un bon petit déjeuner où je retrouve 

des oeufs brouillés sans coquilles !!! un guide qui parle

très bien français m'attends pour un tour de la ville.

 

Pour commencer je vais vous faire un petit résumé 

de l'histoire de la " Bolivie " ...

 

Il faut d'abord savoir que le nom de Bolivie n'est arrivé 

qu' à partir de 1825 ;

 

Au départ le pays était occupé par des indigènes avec une courte

domination Inca vers 1438 - 1532

 

1544 : découverte du " cerro  Rico " à Potosi par les espagnols

cette région s'appelait alors " haut Pérou" 

 

domination espagnole jusqu'aux premières révoltes en 1809;

 

XVI au  milieuXVIII éme siècle : mise en place de la "mita " , travail

obligatoire dans les  mines.

puis déclin de l'exploitation des mines d'argent.

mise en place de l' encomienda ou répartition des 

communautés indiennes . Les indiens devaient payer

un tribut en échange , l'encomienda se chargeait de 

leur inculquer la doctrine chrétienne ...

 

1781 : 1ère révolte indienne 

 

1809 : appel à la révolte de Murillo un métis

 

1810 à 1824 : guérilla rurale contre les troupes espagnoles

 

1824 : victoire décisive du maréchal Sucré ( qui va donner son

nom à la ville où je me trouve  ) 

 

1825 :  création de la république de bolivar 

 

1879 1883 :  guerre du pacifique contre le Chili 

  La bolivie perd son accès à la mer.

 

1901 : guerre de l'acre contre le Brésil 

  La bolivie perd la région du mato grosso

 

1932 1935 : guerre du Chaco contre le Paraguay

    La bolivie perd 200000 km² ..

 

1964 : coup d'état militaire du général barrientos, début de la

dictature

 

1967 : exécution de Ché Guévara qui avait tenté l'implantation

d'un foyer de guérilla dans le sud du pays

 

1978 : grève de la faim de deux femmes de mineurs met fin

à la dictature

 

1979 : 1ère élection d'une femme à la présidence de la république

                Lidia Tejada

 

1982 : retour à la démocratie : gouvernement de gauche

 

1985 : mise en place d' un modèle libéral

 

1986 : marche des mineurs vers La Paz

 

puis différents gouvernements ou  "dictatures " vont se suivrent ..

 

1998 : gros tremblement de terre

 

2005 : Election du premier président d'origine indigène : Evo Moralès

   toujours président jusqu'en 2014 

 

Pour revenir à Sucré elle vit naitre en 1624 la premère université

c'est pourquoi c'est toujours le berceau de la contestation ...

La ville s'appelait d'abord Charcas puis Chuquisaca puis 

la Plata pendant les espagnols 

en 1825 Le général Bolivar proclame la république mais 

donne la présidence à son maréchal Sucré donnant aussi son

nom à la ville qui est la capitale jusqu'à la fin du XIX éme siècle

où le pouvoir politique s'installe à  La Paz  qui  se développe

beaucoup plus vite.

 

Sucré ne conserve que le la Cour Suprème

 

Voilà , grace à bon guide j'ai eu envie de vous faire un 

petit cours d'histoire après la visite de la Casa de la Libertad

qui retrace très bien l'histoire du pays .

 

Puis visite de la cathédrale , du magnifique musée de l'art

indigène , de l'église et couvent San Felipe de Neri ( belles vues

depuis la terrasse du couvent )

 

L'après midi tout seul je visite le couvent et l'église de la Recoleta

et l'église San Francisco

 

Il est 18H45 et à 19H30 j'ai un repas puis spectacle de musique

bolivienne donc je n'ai pas le temps de vous mettre les photos... 

 

DIMANCHE 27 JANVIER :

 

Hier soir le spectacle était bien il montre les différentes danses et

costumes traditionnels qu' on utilise en fonction des régions  

 

Ce matin départ à 9H00 pour le marché de Tarabuco à 60 km

de Sucré . Ce village est célèbre dans toute la Bolivie pour son

marché du dimanche .

Pour cette occasion les indiens yamparas et tarabucos affluent

des environs en costumes traditionnels très colorés.

Ils utilisent encore des teintures naturelles : le bleu est extrait

des roches , le rouge de la cochenille , le jaune de deux plantes

" misuca et chiquita " , le marron d' une écorce d'un arbre etc ...

 

Beaucoup de tissus , vètements : panchos , ceintures , les ch'uspas

petits sacs servant à transporter les feuilles de coca , couvertures ...

 

Il y a aussi le marché aux légumes , fruits etc...où l'on pratique 

beaucoup le troc ...

 

tous les touristes se retrouvent ensuite dans un petit resto

où l'on mange dehors et où on a le droit à un petit

spectacle...

 

Ensuite on repart et on s'arrète pour voir une communauté

Yampara, le chef du village nous reçoit et nous montre les 

différentes activités agro- artisanales et en autre celle

de donner à manger aux lamas ...ça j'avais pas encore fait !!!!

 

Demain départ en avion pour Santa Cruz à 9H00 de l ' hôtel .

 

    Les photos sont dans l'album " Sucré "  

Voir les commentaires

LUNDI 22 JANVIER :

Me voila a Potosi mais je n'ai pas internet

j' utilise l ' ordinateur de l ' hotel donc me voilá reparti

a vous ecrire sans les accents etc ...mais bon j' ai pris le bus 

ce matin a 10h00 et apres 4h00 de bus avec un petit arret 

( baño ) ou " pipi " en français mais dans la nature ....

me voilá arrive a Potosi a plus de 4000 m d altitude

mais aujourd'hui ça va parcontre on a du s ' arreter car un

anglais et un italien ont vomis tout le trajet ...

la route est goudronnee et serpente a travers la montagne

on y voit souvent des troupeaux de lamas et beaucoup de cactus

mais difficile de faire des photos ça bouge beaucoup .

Je suis a l ' hotel santa teresa situé dans le centre historique 

a deux pas du couvent santa teresa et de la casa de la moneda.

Potosi est une cité coloniale établie ( je viens de découvrir les

accents sur le clavier qwaserty super c' est déjá mieux ... )

á 4090 m d' altitude ce qui en fait la ville de plus de 100 000

habitants la plus haute du monde . C 'est aussi l' un des trésors

d' architecture baroque du continent .

Depuis 1987 elle est inscrite au patrimoine de l' Unesco 

mais le premier visage qu' elle révèle aux voyageurs est surtout 

celui d' un des plus pathétiques témoignages de l ' histoire 

humaine . Grisaille , chantiers et tristes quartiers ouvriers 

ceinturent cette ville car Potosi c' est aussi les l' exploitation 

des mines d' argent et ses mineurs qui attendent de faire 

fortune pour aller á Sucré  (la grande ville )

mercredi 23 janvier

Ce matin je pars á 9h00 pour la visite des mines , pas très

rassuré car je sais que c ' est difficile , je monte avec le guide 

et quatre jeunes . On part dans un vieux minibus et on commence

á monter dans le haut de Potosi dans le quartier des mineurs

on s' arrete dans la rue oú ils achetent leur matériel et le kit de

survie si on peut dire c' est á dire une bouteille d'alcool , une

poche de feuilles de coca et un paquet de cigarette , on en achète

une pour donner á un mineur . Au meme endroit on nous explique

le matériel qu' ils doivent acheter , c'est á dire le batton de

dynamite , la mèche et de la poudre pour améliorer l'explosion

puis on traverse la rue , on rentre dans une petite maison, dans la

cour pour se changer et revetir une jolie combinaison , les bottes

puis le casque, de là on repart pour aller jusqu'à la mine où

on met la lampe frontale. Nous sommes sur le chantier c'est 

déjà très impressionnant on se demande comment ça peut 

encore exister de telles conditions.

A l'extérieur on voit resortir les wagons chargés de minerais

et peut ètre un peu d' argent.

Ils travaillent par trois et rentrent dans le tunnel à leur rythme.

quand je vois l'entrèe du tunnel je n' en mène pas large je suis

honnète mais voilà le moment est venu on entre dans le tunnel

les photos s'arreteront là , on a que très peu de temps pour

arriver à un abrit , 400m á parcourir assez vite avant qu' un

wagon rentre ou sorte autrement il faut se projeter sur le coté

le terrain est glissant on respire trés difficillement.

On va rester 1h30 dans le tunnel je resors en me demandant

si j'ai rèvé , je crois que je mache un paquet de feuilles de coca

pour ne pas tomber dans les pommes, la vue  de la

lumière en sortant du tunnel je crois que je vais m en souvenir

un bon momen. Ensuite on discute un peu avec les mineurs

mais je crois que j'étais dans un autre monde.

C'est du Germinal vécu en direct au xxi ème siècle ou la

rencontre avec les condamnés des couloirs dela mort

et cette mine le cerro Rico continue d'ètre exploité.

L'état a encouragé les mineurs a travailler en coopératives

mais ils préfèrent travailler à leur compte et dans ce cas aucunes

protections sociales et le mineur doit sustraire de son maigre

salaire la dynamite et aussi du carbure de calcium pour faire

fonctionner la lampe frontale,

il y a encore 6000 mineurs , celui qui martèle la paroi est mieux

payé que celui qui remonte les brouettes vers l' extérieur.

poussière, salpètre, amiante, carbure de calcium, malgré un 

masque c' est irrespirable.

La durée de vie est au maximum 45 ans , ils meurent de

silicose ou d'accidents dus aux explosions ....

ceux qui arrivent à la retraite touchent environ 100 euros par

mois .

 

Pour les photos c'est un peu compliqué car je n'ai pas internet 

aujourd'hui j'utilise de nouveau l'ordinateur de l'hotel

je me mets à jour des albums sud lipez : terminé et salar

de uyuni pas encore terminé( manque très peu ),

ensuite j'ai créé l'album Potosi

 ne pas tenir compte de l'album    santa cruz  c'est plus facile a créer avec l'ordinateur de l'hotel

ensuite je n'ai plus qu'a mettre les photos

je vous informe au fur et à mesure ....

 

quelques infos oubliées

 

dans l'album Salar de uyuni c'est la photo 831 qui montre l'endroit où

nous avons hesité à traverser ....

le salar était recouvert de plus de 10 cm d'eau

sur le devant du 4X4 nous avions la photo du trajet

dans le sud lipez nous avons fait environ 350 km

et dans cette région j'ai oublié de vous dire qu'il y a beaucoup

de narco trafiquants....

 

JEUDI 24 JANVIER :

 

voilà aujourd'hui jeudi je fais la visite  de la ville de Potosi:

Potosi fut la deuxième plus grande ville après Venise 

 

je commence par la visite de " la casa national de la moneda " 

Edifiée au XVIII ème siècle c'est le plus grand batiment civil 

colonial des Amériques .

 

C'est ici que l'on frappa la monnaie jusqu'en 1869 , sur d' antiques

matrices mues par des esclaves d'abord, par des chevaux ensuite.

De 1869 à 1909 ce sont des machines à vapeur qui effectuèrent

le travail . Depuis 1930 c'est aussi un grand musée de peintures,

meubles coloniaux etc ... 

 

Ensuite balade dans les rues Quijarro et hoyos , les couleurs 

chatoyantes sont obtenues gràce aux pigments provenant

du cerro Rico , cette grande colline rouge où se trouve

les mines ( quelques photos prises depuis le haut de 

l'église san francisco montrent bien cette colline )

 

Balade dans les ruelles pentues jusqu' au couvent la Merced

 puis passage par le marché très coloré  où se trouve

 à côté l' église San Lorenzo .

 

Retour sur la place 10 de Noviembré bordée d'élégants édifices

religieux et coloniaux dont la municipalité ( cabildo ) et surtout

la cathédrale .

Cette place est très animée.

 

L' après midi visite de l' église San francisco puis du couvent 

Santa Teresa .

Couvent de l' ordre des carmélites construit entre 1685 et 1692 

et qui coûta 2000 pièces d'or .

Autrefois seuls les nobles et les plus riches familles pouvaient

envoyer leurs filles dans cette " prison dorée " La dot des

nouvelles venues s'élèverait maintenant à 6000 dollards;

On trouve beaucoup de dorures , de tableaux et de broderies;

La guide est très intéressante .

 

Demain départ  à 13H00 pour Sucré en bus .  

En attendant ce départ je mets à jour toutes les photos 

c' est bon je suis à jour .....

dans l' album potosi la photo 107 représente la vierge 

enceinte ce qui est très rare .

Voir les commentaires

SAMEDI 18JANVIER :

 

Je suis à l'hôtel Dunas à San Pedro de Atacama où moi et

geneviève nous attendons à 4H00 du matin qu'on vienne 

nous chercher  : rien

 

5H00 du matin : rien

 

on parvient par skype à avoir Anne de l' agence en france qui

nous dit avoir reçu un mail comme quoi la frontière ici est 

de nouveau ouverte , le soulèvement indien étant terminé

et que le départ est prévu à 6H30 quelques numéros plus loin

dans notre rue .

Je vais voir en repérage avec une lampe torche où est 

ce numéro , sur le chemin je suis interpellé par une voiture

qui me dit " senor Lucas " et qui m'explique qu'on viendra 

nous chercher à 8H00 à l' hôtel pour nous emmener à la frontière

qui ouvre à 8H00 , c'est juste à côté et qu'ensuite Aldo un 

autre chauffeur viendra nous récuperer ....

 

voilà suite à bientôt.... 

 

Bon comment dire c'est dimanche 16H30 mais en bolivie il y a une heure

de moins par rapport au Chili, je suis dans un état "second " car on ne peut

pas parler de fatigue le mot est trop faible.

je vais essayer de vous raconter ce périple de trois jours à travers

le désert du sud lipez et le salar d' Uyuni.

Actuellement je suis à Uyuni , dans un autre hôtel que celui prévu

car quand nous sommes arrivés le propriétaire de l' hôtel prévu

était au bord des larmes car nous subissons des innondations 

terribles et impossible pour lui de récupérer l'eau dans son hôtel, 

il nous a rembousé et emmené dans un autre hôtel où je suis 

maintenant. 

Je suis arrivé à Uyuni hier soir car impossible de rester dormir

dans le désert les routes sont pratiquement impraticables et nous 

avons finis dans un hôtel où je n'ai pas dormit car la pluie était 

tellement forte que le bruit était intenable , de plus pas d'eau 

non plus donc pas de douche après la traversée difficile de vendredi

et samedi. L'eau coule dans les couloirs , les escaliers brèf

c'est très dur mais je vais essayer de reprendre le cours normal

des journées...

 

VENDREDI 18 JANVIER :

 

Passage en bolivie : après s' etre levé à 3H00 pour un départ 

vers 4H00 , le reste vous le savez à  8H00 une première 

voiture nous a emmené à 500m au poste d'immigration

qui vient d'ouvrir mais on va faire une heure de queue pour

obtenir notre droit d'entrée en Bolivie.

Nous partons alors vers le poste frontière en prenant la route

la même que pour le salar de tara donc passage à 4900 m

puis nous prenons une route de sable dans le désert

pour arriver à un petit poste frontière en plein milieu

du désert. Petite cabane où nous trouvons notre 4X4

avec notre chauffeur Aldo et un petit jeune ( aide mécano ...)

et il sera bien utile car la route va etre difficile ..;

On apprendra plus tard que nous sommes le seul 

véhicile à pouvoir passer le poste frontière étant refermé

très rapidement . D'ailleurs quelques km après dans le désert 

des indigènes ne veulent pas nous laisser passer mais après

des parlementations ... nous passons ...

Mais quelques km après  le passage de la frontière 

nous trouvons deux polonais couchés dans le sable 

épuisés car ils laissent passer les gens à pied et ils pensaient

traverser à pied ..ce qui est impossible ..nous les prenons avec nous 

chargeant les sacs à dos , nous voilà 6 , plus tard après

avoir au le soleil , la grèle , la neige , la pluie,

de nouveau du soleil pour tomber dans une tempete de neige

puis la pluie nous trouvons un brésilien en vélo prostré

sous un rocher , c'est dans un état au bord de l'hypothermie

que nous lui donnons de l'eau et à manger et embarquons

vélo , sac à dos etc ..nou sommes 7 bien serrés dans le 4X4

on va les emmener jusqu' à notre hôtel dans le désert au bord

d'un lac où ils vont partager une chambre à trois ...on les laisse 

là car après il y a plus de véhicules qui passent ...bof!!!

 

Malgré tout ça on traverse le désert ( le sud lipez) qui est

magnifique , heureusement quelques éclaircies nous laissent

sans voix devant de tels paysages.

On traverse d'abord la laguna blanca puis verdé puis colorada

on passe par un endroit où les couleurs sont tellement

magnifiques que cette partie du désert s'appelle salvador dali

Ensuite passage par des geysers mais nous sommes dans la boue

les fumées à plus de 4000 m , j'ai vraiment beaucoup souffert

je peux à peine soulever mes pieds ...

 

On s'arrete après au milieu de nulle part pour manger

cet endroit sert de refuge mais on emmene tout le monde

on partage tomates conconbres et thon avec une tisane

de feuilles de coca car j' ai vraiment trop mal à la tète...

J'ai vraiment souffert de l'altitude et des conditions climatiques

et la route très difficile mais c'est pas fini ...

Après la tempète de neige impressionnant en plein désert

on passe par l'arbre de pierre un rocher ....

Après avoir passé les lagunas Ramatida, Chiarkhota , Honda

nous arrivons exténués à la laguna Hélionda

où nous attends un hôtel écolodge au bord du lac et les 

flamants roses. Ecolodge donc toilette (wc ) sans eau  

directement dans la nature , pas de chauffage et juste

de l'électricité produite par système solaire mais suffisant

pour de l'eau chaude !!!

nous mangeons très rapidement une tranche de poulet ,purée

avec une liqueur et tisane de coca et au lit ...

 

SAMEDI 19 JANVIER :

 

Départ depuis notre écolodge "los flamencos ".

nous allons traversé dans des chemins de pierres , des torrents

de pluie des noms comme villa alota puis culpina k ,

pour arriver dans une région où il y a une mine d'argent 

appartenant  aux américains

ils utilisent les indigènes qu'ils payent très bien par rapport

à un salaire bolivien ce qui donne au moment des dépenses

du salaire des beuveries , de la prostitution etc ...dans un

petit village du désert : San Christobal

où nous nous arretons manger un plat typique " pique macho" constitué

d'un mélange de frittes , viande , saucisse, oeufs, tomates oignons

 mais où finalement à cause surtout des conditions climatiques

 continuer notreroute pour arriver directement à Uyuni.

 

Comme l'hôtel n'est pas prévu nous aterrissons dans un hôtel

bien situé , lit correct mais où à cause de la pluie je n'ai pas dormit

ni pu prendre de douche !!!

 

DIMANCHE 20 JANVIER :

 

c'est crevé que je monte dans le 4X4 pour partir traverser le salar

d'Uyuni, c'est à dire ce grand désert de sel...mais voilà tout est 

innondé et les photos parleront je pense mieux que moi certains

passages de torrents sont pour moi limite très dangereux ...

mais bon après avoie calé en plein milieu de l'eau nous arrivons 

quand même dans un endroit en plei milieu du désert de sel

où tous les 4X4 se retrouvent et on descend parès avoir enlevés 

les chaussures faire  avec beaucoup de volonté quelques photos

on va manger dans ce lieu insolite construit en sel sur des tables

 et chaises en sel

 

voilà c'est vraiment très fatigué mais content que je vous écrit

ces dernières nouvelles ... 

 

  internet est trop lent pour mettre toutes les photos , j'ai commencé

à en mettre dans l'album salar de uyuni 

Voir les commentaires

JEUDI 17 JANVIER :

 

Aujourd'hui journée tranquille , juste une petite excursion

  ce matin dans la vallée d'Arcoiris , proche de San Pédro de Atacama

C'est une vallée où les roches prennent des colorations dues 

aux différents minéraux . On peut aussi y voir quelques restes

de peintures rupestres sur les roches ... mais à 3900 m d'altitude quand même. 

Départ 8H00 et retour vers 13H00.

 

A midi j'en profite pour manger dans un bon resto une bonne

 viande rouge cuite au feu de bois ça fait du bien ....

 

Après midi tranquille pour préparer le départ vers la Bolivie

demain à 4H00 du matin.

Je ne suis pas sur d'avoir internet avant quelques jours donc 

à bientôt ....

 

photos : dans le premier album san pedro de atacama à la suite des thermes etc ...   

attention les photos de l'appareil réflex se mettent au début de l'album et à

la fin vous avez les photos prises avec le petit appareil photo, ce qui donne 

toujours un désordre chronologique dans les albums photos !!! 

Je suis content de vous dire que j'ai pu mettre toutes les photos ,

je viens de rajouter dans l'album " flamants roses " les photos du 

petit appareil ( photo 327 : c'est du quinoa )

 

J'ai oublié de vous parler des "lamas" , il en existe quatre sortes

les guanacos et les vigognes qui sont sauvages c'est pour ça 

qu'on les trouve uniquement en pleine nature 

et les lamas et les alpagas  qui sont domestiques et toujours 

proches des habitations et des humains , ils sont utilisés pour

la laine et la viande . Ils sont reconnaissables car la laine est

beaucoup plus fournie.

 

Voilà départ demain matin pour passer en Bolivie et faire en

trois jours de 4X4 le sud Lipez et le Salar d' Uyuni .

Arrivée prevue à Uyuni lundi soir.

Pendant un bon moment je vais etre à plus de 3000 m 

d'altitude voir 4000 m !!!!! environ une dizaine de jours . 

 

Voir les commentaires

MERCREDI 16 JANVIER :  

 

Aujourd'hui départ à 7H00 pour le Salar de Tara , juste le temps 

de dire au revoir à Jean et Béryl qui prennent le bus pour Salta

en Argentine, et qui arrivent pour le petit déjeuner quand mon 

minibus arrive me chercher...

 

Quand on sort de San pédro de Atacama on voit tout de suite

les postes de frontières pour l'argentine et la bolivie

mais je viens d'apprendre par un mail que le poste pour la bolivie

est fermé et que l'autre passage est innondé !!!!! donc on

doit partir vendredi à 4H00 du matin car on va faire un grand détour

pour rentrer en Bolivie en 4X4 !!!

 

Mais bon pour l'instant je pars vers le désert de Tara à 4800 m

d'altitude.

On passe tout près du volcan Licancabur ( 5916 m ) qui domine

toute la région. Puis la route monte , on passe de 2440 m à 4500 m

où nous faisons une pause petit déjeuner c'est vraiment sympa et ça

met une bonne ambiance dans le groupe ( 11 personnes aujourd'hui )

9 brésiliens , une australienne et moi ...

En montant on ne s' aperçoit pas de la pente , simplement de la vitesse

on monte au maximum à 15 km/h mais au retour ouah !!! il faut mieux

avoir des freins , un camion entre notre passage aller et le retour en fera

les frais mais c'est courrant !!!

On applaudit notre chauffeur à la fin car entre la montée , la descente et 

la traversée du désert où parfois on a recommencé plusieurs fois 

la montée dans le sable !!!! bravo ....

Dons pause petit déjeuner c'est aussi pour s' habituer  à l'altitude

car passer en 1H30 de 2440 m à 4500 m   dur dur pour l'équilibre  !!!

on ne court pas pour prendre les photos mais tout va bien..

 

On retrouve nos flamants roses mais ceux qui ont migrés et que l'on

a pas vu la dernière fois les flamants James . 

Un couple de motards s'arrete au même endroit , le chauffeur et la

guide leurs proposent de partager le café avec nous , j'aime bien

cet état d'esprit !!!

 

Ensuite nous continuons jusqu'à 4800 m où nous rentrons dans le désert

peu d'arrets photos mais pour nous on en prend plein les yeux des 

dégradés de couleurs. On s'arrete surtout quand il y a des rochers et un

peu d'ombre !!! Ces roches sont taillées par le vent d'où le nom :

" cathédrales de Tara "

En tout cas c'est un spectacle magnifique , je recommande cette 

excursion et celle des geysers ....et le le lac salé d'hier et 

l' incontournable  vallée de la Luna ....donc si vous venez à

San Pédro de Atacama prevoyez plusieurs jours  ça vaut la peine ...

 

retour vers 16H00 , repos ensuite !!!!! ici en ville on mange à 

n' importe quelle heure c'est vraiment sympa ....

 

photos : album : salar de tara 

Voir les commentaires

MARDI 15 JANVIER :  

 

Ce matin départ pour les geysers du Tatio à 4H00 du matin.

 

Situé à 4320 m d'altitude , à 96 km au nord de San Pédro de Atacama

il faut à peu près 2H30 de route pour y arriver.

On part avec le spectacle de la nuit étoilée d'abord sur le désert 

puis sur les steppes de l'altiplano .

 

C'est le matin très tôt que les geysers sont les plus impressionnants

l'air encore très frais ( j'ai les doigts gelés ) la température étant 

inférieure à zéro degré , crée des fumerollesen se condensant au

contact de la chaleur expulsée . Celà donne de belles

colorations dues aux différents minéraux .

C'est un endroit magique . 

 

Après avoir observer ce beau spectacle on a le droit à un

petit déjeuner en plein air , café ( nescafé et eau chaude ) , pain

fromage , petits gateaux , et même des oeufs durs !!!! j'avoue

que c'est quand même très sympa .

 

Ensuite un peu plus loin il y a la possibilité de se baigner

place aux jeunes !!!!

 

Puis on redescend en admirant la montagne , croisant des 

petits renards , des lapins , des oiseaux , et les belles et

magestueuses vigognes ...

On arrive dans un petit village au nom de "Machuca " .

les visages commencent à rappeler ceux de bolivie et pérou

l'artisanat aussi , panchos , bonnets colorés etc ...

Dans la rue , des brochettes de lama ....super je goute

évidemment . C'est délicieux.

 

  Cet après midi départ à 16H00 pour une baignade dans un lac salé

" la laguna piedra " après être passé à côté de la " laguna cejar " 

réserve protégée. Ensuite  on passe voir les" ojos del salar " deux

petits lacs d'eau douce pour terminer la soirée en buvant un

pisco sour  ( voir deux ) en attendant le coucher de soleil sur le lac salé de

Tebanquiché .

 

photos dans album geysers 

 

Voir les commentaires

LUNDI 14 JANVIER : 

 

Ce matin , j'ouvre ma porte de ma chambre pour aller déjeuner

 et je vois passé Jean qui cherche sa chambre.

Je suis à la numéro 1 et Jean et sa femme Béryl sont à la numéro 2.

Le monde est petit , des amis de Mr Lamothe sont arrivés hier dans le 

même hôtel  .Ils sont levés depuis 4H00 du matin pensant faire 

l'excursion des geysers que je vais faire demain . En fait après les 

avoir retrouvés au petit déjeuner ils ont la même excursion que moi mais 

avec une autre agence à 8H00. Moi le minibus passe me chercher comme prévu , je les laisse et c'est seulement en rentrant de mon excursion que

j'apprendrais qu'ils ont fait la même et manger au même petit resto à midi

mais pas au même horaire le même menu : soupe de légumes, lama

avec quinoa et riz...

 

Bon pour moi je pars avec mon petit minibus , toujours des petits 

groupes de douze, ambiance sympa , les guides sont très bien.

 

On passe d'abord par Toconéo à 2600 m petit village à 40 km au sud

Quelque 550 habitants vivent ici dans des maisons en pierre blanche

volcanique. Sur la petite place on trouve une ravissante petite église

San Lucas , he oui encore une , ça ne s'invente pas , 

A Toconao on travaille la laine sur des métiers à tisser traditionnels

et quelques personnes utilisent encore les aiguilles de cactus 

en guise d'aiguilles à tricoter.

Beaucoup de petits magasins d'artisanat où l'on peut trouver dans

la cour de certains des lamas...

La région vit aussi beaucoup du lithium ( 48 % de la production vient du Chili

dont 40% de la région d'Atacama ) 

Le clocher des églises   est séparé de l'église . Il sert a appelé en cas

d'éruption volcanique , c'est la ville qui le gère .

Autour toutes les montagnes sont remplies de volcans dont certains aux

activités très récentes.

Les roches volcaniques donne au paysage une impression très lunaire.

L'eau qui vient des montagnes est très pure après son passage dans les 

roches volcaniques .

La région est aussi très riche en lithium (  40% sur les 48% que produit le

Chili ) 

On s'y arretera au retour.

 

Ensuite on arrive à la " laguna chaxa " 20 km plus loin.

Au coeur du Salar d'Atacama , le sel provenant de l'eau des neiges

qui s'évapore laissant tout ce sel .. ce qui laisse un paysage de

concrétions salines à la blancheur éblouissante

.on trouve une réserve nationale

où l'on peut admirer dans un silence étonnant , trois espèces

de flamants roses.

 

le flamant rose andin ( du noir sur la queue )

le flamant rose chilien ( du rose sur la queue et les bouts des pates roses )

le flamant rose de James non présent en ce moment

 

Après on passe à la québrada de Jere sans s'arreter une rivère 

d'eau douce qui permet la présence de vergers ...

 

Puis on monte à 4300 m aux " lagunas de Miscanti et Miniques "

Deux superbes lacs couleur émeraude au pied des volcans  mais le temps

annonce de la pluie et le chauffeur préfère redescendre car la route

non goudronnée devient impraticable et dangereuse ...

on peut quand même admirer les vigognes ( lamas ) 

 

Ensuite on redescend manger à Socaire dans un petit resto..

 

Je vous mets une partie des photos dans l album flamants roses car

demain départ à 4H00 du matin ....

 

 

 

Voir les commentaires

DIMANCHE 13 JANVIER :

 

Au petit déjeuner la bouteille thermo d'eau chaude , du nescafé ...

départ 8H00 pour les thermes de Puritama situés à 28 km au nord

ils sont à 3500 m d'altitude. 

 

Dans un canyon, une rivière d'eau tiède forme des piscines naturelles

au creux des rochers et de " colas de zorro " ( roseaux )

Je peux vous dire que se retrouver à 10H00 du matin à 3500 m

dans une  " baignoire " d'eau chaude en pleine nature avec un magnifique 

ciel bleu avec une température avoisinant les 30 degrés c'est pas mal !!!

 

En revenant à San Pédro de Atacama vers 13H30  , j'apprends que le

Paris Dakar est passé une journée avant mon arrivée , on y trouve encore

des stands et quelques personnes de l'organisation ...

 

14H00 repas sympa dans un petit resto en ville puis départ pour la

deuxième  excursion vers 16H00 pour un retour après le coucher du

soleil vers 21H00.

 

Cet après midi visite de la vallée de la luna et vallée de la muerté.

ce sont deux splendides vallées aux allures lunaires nichées au creux

de la " cordillera de la sal " formations géologiques sculptées par le vent.

On a vraiment l'impression de se balader sur la lune ou sur mars c'est

un paysage extraordinaire . Il y fait très chaud , casquette , crème solaire,

lunette glacier , bouteille d'eau  c'est le kit obligatoire.

L' immensité de cette vallée ne peut pas se traduire par quelques

photos et des mots c'est vraiment impressionnant ....

 

Retour et repas dehors dans le patio d'un petit resto , bref il est 11H00

quand je commence à vous écrire sur le blog....

 

Si j'ai un peu de temps je vous mets les photos sur le même album ... 

Voir les commentaires

SAMEDI 12 JANVIER

 

Me voilà arrivé en plein désert à San Pedro de Atacama

 

J' ai pris l'avion depuis Santiago ce matin à 8H15 pour une arrivée à

Calama vers 10H30 . Après avoir longé la cordillère des andes on

arrive en plein désert . L'aéroport est entouré de sable.

 

Ensuite on prend la route dans un minibus pour un transfert

regroupé vers nos hôtels respectifs à San Pédro de Atacama à 103 km 

Il faut 1H30  de route en plein désert pour arriver dans une petite

ville ou plutôt village avec ses rues en sable.

L'hôtel est tout petit mais très sympa et bien situé pas loin

du centre et des petits restos .

Par contre la liaison internet est très faible , je vous écrit depuis

le petit hall d'entrée

 

San Pédro de Atacama est en plein coeur d'une oasis perdue

en plein désert d'Atacama à 2440 m d'altitude.

C'est un splendide petit village d'adobe ( briques de terre et de paille

cuites au soleil )

 

Berceau de la culture Lican Antay ou atacamene sa population est

organisée en "ayllus " , vestiges d'une organisation socio-économique

pré-inca où les terres agricoles sont administrées par des

communautés aux descendances communes .

 

Avec sa jolie petite église et sa petite place un petit peu ombragée

d' où l' on aperçoit le magestueux volcan Licancabur.

Les petites rues sont en terre et avec la chaleur , l'après midi

c'est intenable ...

On y trouve surtout des magasins d' artisanat, de petits restos,

et beaucoup d'agences de voyage pour organiser les excursions.

J'ai passé l'après midi à organiser les cinq journées qui viennent.

Le matin les excursions démarrent très tôt ( certaine à 4h00 du matin ) 

et l'après midi pas avant 16H00 à cause de la température.

 

Demain je démarre tranquille , les excursions montent en difficulté

progressivement à cause de l'altitude .

 

Je vous mets quelques photos prises depuis le minibus sur la route 

entre Calama et San Pédro de Atacama. Ainsi que la photo de mon

premier lama rencontré au coin d'une rue celà me rappelle Cuzco

au Pérou quand j'avais rencontré un lama , je ne sais pas lequel avait 

été le plus étonné !!!  Mais à cette époque là il n'avait pas encore vu

beaucoup de touristes...

 

Ici je retrouve des petits restos comme je les aime : une petite.cour

quelques tables dehors , une bonne musique et le serveur qui danse

en apportant les plats et on mange pour cinq euros !!!!

 

photos : album san pedro de atacama 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Le blog de alaintourdumonde

tour du monde , de Rio à Livingstone.

Pages

Hébergé par Overblog