Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de alaintourdumonde

j'ai juste quelques minutes pour vous donner des nouvelles , tout va bien je suis dans une superbe estancia

 

en argentine mis je n'ai pas internet , j'ai beaucoup de choses à vous raconter mais là on est juste descendu en ville

 

où je me connecte je fais beaucoup de cheval , rentrant les troupeaux tel un gaucho de première demain je pars sur le

 

paraguay ensuite normalement je récupère internet dans deux jours

 

pour moi c'est le 1er Novembre , jeudi je suis bien arrivé au Paraguay à l'hôtel Papillon où je retrouve internet je suis installé

à l'extérieur de ma chambre dans le jardin, je vais peut etre faire une pause piscine je vais voir pour l'instant je viens de manger je pensais avoir commandé des pates mais c'est de la viande tant pis c'est bon quand même....je vais reprendre depuis mon départ d 'Iguaçu.

 

LUNDI 29 OCTOBRE:

 

mon premier   chauffeur m'attends à 8H00 tout va bien , Evelina me prends dans ses bras en me disant qu'elle me

considère comme son fils nous voilà bien ....en fait elle est quand même plus sympa que ce je vous ai dit car elle donne beaucoup de renseignements sur les bus , les petits restos pas chers et sympas en plus ce matin je pars voir une communauté Guarani côté argentin et elle me donne une poche de nourriture à donner au chef du village.

 

Voilà les adieux faits Alvori mon guide pour visiter cette communauté m'accompagne avec le chauffeur, nous passons le pont

de l'amitié entre le Brésil et l'Argentine et la douane sans problèmes je n'ai pas dépassé les trois mois de visa touristique autorisé...

 

nous prenons une piste pour  aller voir cette communauté Guarani qui sont les indiens les plus anciens existants.

Dès le début du 17 eme siècle colonisés puis évangélisés par les missionnaires jésuites, ils se révèlent de valeureux guerriers et font preuve d'un sens artistique hors du commun devenant de grands musiciens , chanteurs, sculpteurs,

peintres et font beaucoup de tissages....

Aujourd'hui quelques indiens Guaranis survivent misérablement sur la terre écartée des Misionès.

C'est donc en compagnie d'un jeune indien Guarani que faisons une grande ballade dans la fôret à la découverte des pièges traditionnels pour attraper les animaux et des techniques de chasse. Ensuite c'est l'interprétation de chants religieux au centre du village.

 

Ensuite je me rends avec le premier chauffeur sur un parking de la ruta 12 , route qui part d'Iguaçu jusqu'à Buénos Airès

et un deuxième chauffeur arrive , je pars uniquement avec lui pour 3H00  d'une superbe route bordée d'arbres et de fôrets

sans traverser un seul village . Le chauffeur me fait la conversation pendant tout le trajet : ouf je comprens tout mais j'ai du mal à parler...

On arrive à un croisement , à gauche il me propose d'aller voir la ville d' Eldorado avant d'aller à l'estancia

c'est la ville d'où je vous est envoyé un mail hier.

Puis nous prenons une piste de terre rouge en latérite pendant 7 km pour arriver à l'estancia Las mercédès dans la région

des Misionès.

 

Ici c'est un havre de paix et de verdure de 620 hectares. Nombreuses prairies et plantations de pins et d'araucarias

La rivère Piray Iguaçu traverse la propriété avant de rejoindre le fleuve Parana qui partage la Paraguay le Brésil et l'Argentine.

Acceuil par la famille de l'estancia riche famille de colons anglais établit ici depuis 1923 . C'est la troisième génération

la mère (Edith) et la quatrième génération la fille ( christina) qui me font visiter les lieux.

Ma chambre est immense un véritable appartement, une 1ère pièce avec trois petits lits puis une 2ème pièce avec un grand lit le tout meublé de très beaux meubles anciens...

ensuite je visite l'estancia que j'ai pour mio tout seul , deux autres touristes ne sont jamais arrivés...qui se compose de plein de pièces avec bibliothèques ( très beaux livres ) , beaux meubles et argenterie...mais pas internet ni télé...

 

L'estancia est maintenant dédiée à l'élevage des chevaux et des bovins ainsi qu' à la la culture des pins pour le commerce du bois...

 

La proprétaire boit un Maté en m'acceuillant avec la pipette qui sert à boire : la " bombilla " en argent elle me fait gouter mon premier maté il est très fort et très amère..ensuite je suis convié au repas de midi dans la véranda entourée de muostiquaires il fait 35 degrés.....j'ai droit à une petite bouteille de vin rouge de Mendoza la région des vins argentins

dans une bouteille qui ressemble plus  à une bouteille de liqueur..mais très bon.

 

Après un bon petit café Christina me dit que la sortie cheval est à 4H00 ....bon....en attendant je vais un peu à la piscine

située dans le parc et entourée de hamacs qui donnent sur les prairies avec les chevaux c'est maginfique

 

16H00 je mets les bottes et un pantalon et me voilà à cheval , ici les chevaux sont magnifiques et me voilà parti

pour faire un tour dans la propriété. Christina est très contente car je me débrouille très bien.

Je me prends pour un vrai " gaucho" ou riche propriétaire terrien qui inspecte son domaine

 

De retour au domaine j'ai droit à un bon jus d'orange...accompagné de petits pains chauds au fromage et tartines avec desux sortes de confitures maison...

 

Le soir c'est apéro avec la proprétaire gyn tonic...pour une longue explication sur l'histoire de la famille et de

l'estancia...les grands parents arrivant de nouvelle zélande font escale à Montévidéo ( Uruguay) avant de rentrer en Angleterre mais ils décident de rester et d'aller sur Buénos Airès où il y a du travail pour eux...puis ils achètent les terres

où se trouvent l'estancia mais sans les voir , c'est plus tard que la famille vient voir les terres avec le fils et décident de s'y

établir pour exploiter le maté mais plus tard les installations sont trop vielles et c'est les pins et l'élevage qui remplassent

le maté qui n'est plus rentable....

 

Le maté est une plante cultivée surtout sur les terres du nord est de l'argentine dans les provinces de Corrientès et de Misionès . C'est un arbuste de 2 à 6 m de haut, c'est avec ses feuilles qu'on élabore une infusion que l'on boit avec une pipette : la "bombilla" . le maté se partage on boit dans le même récipient...

 

Cette infusion possède des vertus toniques, les jésuites furent étonnés de constater qu'après avoir bu du maté les indiens guaranis pouvaient pagayer sur le fleuve pendant des heures....ils se mirent à l'exploiter et à développer sa culture d'où

le nom de thé des jésuites.

 

Le maté a aussi des vertus anti cholestérol... 

 

Après cet apéro explicatif je dine dans la salle à manger avec couverts en argent et une bonne bouteille de vin de Mendoza un Malbec...

 

MARDI 30 OCTOBRE:

 

après une bonne nuit et un bon petit déjeuner de nouveau une grande promenade à cheval.

 

L'après midi on part avec le pickup la voiture indispensable pour circuler dans cette région

 voir une fabrique de maté 

 

en revenant bière de 500 ml la cervéza Quilmès...

 

le soir repas typique : de la viande hachée servie avec des raisins et de la purée e citrouille servie

 dans une petite citrouille c'est très bon.

 

MERCREDI 31 OCTOBRE :

 

le matin je pars avec Oscar un "gaucho" chercher les troupeaux de vaches

c'est un grand moment pour moi de pouvoir emmener des vaches et leurs petits égarés pour les ramener

vers les troupeaux . Pendant 3HOO on se promène traversant des torrents passant par dessus des arbres morts

évitant les branches traversant de nombreuses prairies à la recherche des troupeaux que nous avons trouvés je vous rassure...

 

A midi repas : l'asado ( boeuf cuit ou roti ) celà ressemble à notre boeuf mode  ....un régal...

 

L'après midi nous descendons à Eldorado faire un tour de ville avec le pickup d'où j'ai pu vous envoyer

un petit message hier...

 

JEUDI 1ER NOVEMBRE :

 

un pickup vient me chercher à 8H30 pour partir visiter la région des Misionès pour voir les missions jésuites

dont celle la plus importante de San Ignacio mini.

toujours la ruta 12 belle route.

 

Dès 1549 les jésuites arrivent au Brésil pour évangéliser et " civiliser" les indiens guaranis...

 

Depuis le XVI ème siècle le système de l' encomienda reconnait aux conquistadors la propriété des terres et  aussi des populations qui y vivent c'est à dire les indiens guaranis

 

de grandes révoltes indiennes secouent le Paraguay en 1580 et en 1609 un décret abolit le service que doivent rendre

les indiens aux colons.C'est alors que les jésuites décident d'évangélisés les indiens .

Au Brésil en 1610 : 1ère mission jésuite ils offrent la protection contre les colons.

Seul les guaranis sont autorisés à porter les armes contre les bandeirantes: marchands d'esclaves portugais et métis venus du brésil. mais les attaques obligent les missions à partir vers l'argentine et le paraguay

 

De1700 à 1750 c'est l'age d'or des missions mais en 1759 Philippe V est remplacé par Ferdinand VI son fils

manipulé par sa femme portugaise , il signe un traité : une partie des missions est cédée au Portugal dont l'homme fort

le marquis de Pompal est l'ennemi des jésuites. 

 

En 1817 la plupart des missions sont détruites.

 

Aujourd'hui je visite les ruines de la mission de San Ignatio mini où vecurent jusqu'à 4500 habitants.

Il ne rest plus que des ruines de couleur ocre. elles font parties maintenant du patrimoine de l'unesco.

 

ensuite nous avons continué la route pour trouver le pont qui passe au Paraguay

Passage de la frontière assez long puis route jusqu'à mon hôtel Papillon doù je vous alimente un peu le blog...

 

Demain visite des missions côté Paraguay puis après demain retour en Argentine à Posadas.

 

J'ai mis quelques photos voir album guaranis et estancia mercedesmais j'ai du mal à les mettrent. 

 

A la fin vous  pouvez voir la photo de la propietaire Edith Lowe et ensuite la photo du depart vers les missions en pickup avec la fille de lestancia christina et le chauffeur

Le blog de alaintourdumonde

tour du monde , de Rio à Livingstone.

Pages

Hébergé par Overblog